Souvenirs

Aux écoutes sourdes
des malentendants attendus

Aux devenirs libres
des liens enchainés

A la palissade grandiose
de nos sentiments béants

De ton devenir charmant
à ton sourire figé

A la larme coulante
des mauvais jours ensoleillés

De nos pas tranquilles vacillants
à nos paroles claquantes lointaine d’émotion

Admire de ce regard le monde en souffrance
aux pleurs de celui là aux merveilleux sourires

Là demande à sang et à vie
que sera ce qui ne se voit pas
et sera ce qui n’etait.

2 commentaires pour l'article “Souvenirs

  1. Je m’amusais à faire osciller dans ce texte, dans la plupart de chaques phrases ou couples de phrases, l’opposition positif/négatif que généraient les mots, qui sait peut-être voulais-je vérifier l’équilibre.

Laisser un commentaire